Dans une ville de la taille de Nantes, seulement 1200 personnes pour dire non à l’antisémitisme, c’est peu.

Rassemblement contre l’antisémitisme à Nantes

Il y avait beaucoup de personnes âgées et très peu de jeunes ce samedi place Roger Salengro, devant la préfecture. Johanna Rolland, la maire de Nantes, avait choisi de défiler à Paris.

Quelques élus du département avaient rejoint cette manifestation autour du maire de Ligné président des maires de Loire-Atlantique.

Laisser un commentaire