Dimanche, le maire divers droite de Vertou a tenté de s’interposer à l’installation illicite de caravanes de gens du voyage sur un terrain communal. Il a été ceinturé puis jeté dans un fossé.

RODOLPHE AMAILLAND maire de Vertou

Le maire de Vertou a déposé plainte auprès de la gendarmerie.

« Est-il normal qu’un maire, venu tenter d’empêcher l’installation illégale, de 200 caravanes de gens du voyage se fasse molester et agresser ? » a déclaré le maire de Vertou.

L’Association des Maires du département de Loire-Atlantique demande  «  une réponse pénale rapide, dissuasive et réparatrice pour les élus victimes » 

 Le maire de Vertou a reçu le soutien de Michel Ménard, président du conseil départemental : « ce week-end, un maire de Loire-Atlantique a subi des violences physiques parce qu’il appliquait une décision locale. Je tiens à apporter tout mon soutien à Rodolphe Amailland, maire de Vertou et conseiller départemental, et condamne fermement cette agression. »

Laisser un commentaire