La poste a décidé unilatéralement de supprimer le peu d’avantage en nature des anciens postiers.

Avec déjà des pensions basses car le niveau de rémunération n’est pas élevé à La Poste, et les réformes consécutives de retraite qui conduisent à baisser les niveaux de pensions.

La Poste en pleine période d’inflation s’attaque au peu d’avantages que conservait de leur période d’actif les retraités, sous le prétexte d’un coût trop élevé !

Sans le travail de ses fonctionnaires et salariés, La Poste ne serait pas ce qu’elle est devenue, cette attitude méprisante et ce manque de gratitude révolte les retraités de La Poste !

L’attaque du Groupe La Poste contre les « avantages bancaires » dont « bénéficient » les retraités de La Poste est vécue comme une véritable agression.

Rien ne justifie une telle provocation ! Le produit net bancaire de La Banque Postale a atteint en 2022, 832 millions d’euros, en hausse de 303 millions d’euros, soit +8%, selon le communiqué exposant les résultats du Groupe publié le 23 février 2023. Quant au Groupe dans sa globalité, « il a vu son chiffre d’affaires progresser à plus de 35 milliards d’euros et présente des résultats solides par rapport à 2021 », selon les propos de son PDG Philippe Wahl.

La Poste dépouille les retraités du pouvoir d'achat socialisé, fruit d'années de travail !

Ils viendront manifester le mardi 24 octobre prochain devant la direction de la poste et le centre financier de Nantes pour exprimer leur mécontentement, demander des comptes à l’entreprise et remettre les 190 pétitions !

C’est aussi dans le cadre de la mobilisation interprofessionnelle de revalorisation des retraites qu’ils se mobilisent car le gouvernement pénalise aussi les retraités en n’augmentant pas les pensions à hauteurs de l’inflation.

La CGT invite tous les retraités de la poste à rejoindre cette manifestation :

Le 24 octobre 2023 à 13h30,

4 rue du président Herriot à Nantes

Laisser un commentaire