Des Ailes Pour L’Ouest réagit à l’annulation de l’appel d’offres pour le réaménagement de l’Aéroport de Nantes Atlantique. L’association, qui regroupe des citoyens favorables au développement de l’aérien dans le Grand Ouest, exprime sa colère et son indignation suite à l’annulation de l’appel d’offres pour la modernisation de l’aéroport Nantes-Atlantique annoncée, d’abord par la presse, puis confirmée par le gouvernement en fin de semaine dernière.

Cette décision est un nouveau coup dur pour les usagers et les riverains de l’aéroport, qui attendent depuis plus de cinq ans un projet ambitieux et respectueux de l’environnement. Elle témoigne du manque de transparence et de l’amateurisme dont font preuve l’État et la DGAC sur ce dossier depuis de nombreuses années. Elle exprime sa colère par la voix de son Président Guillaume Dalmard : « La rénovation de l’aéroport de Nantes, censée compenser l’abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes, n’en finit plus de s’enliser. Elle devait initialement être achevée en 2023, puis en 2025, et désormais en 2027. Mais pour qui nous prend-on ici ? » Et de poursuivre : « Ce nouveau retard, qui s’ajoute à une longue série de délais, de surcoûts et de renoncements, illustre le manque de transparence, de cohérence et de vision stratégique dont font preuve l’État et la DGAC sur ce dossier depuis de nombreuses années. Alors que le besoin de capacité aéroportuaire dans le Grand Ouest est avéré et que la reprise du trafic post-covid est largement constatée, les pouvoirs publics sont incapables de proposer une solution crédible et durable pour l’avenir du transport aérien dans la région. On se croirait dans une mauvaise comédie : les sous-doués aménagent le territoire » L’association qui depuis de nombreux mois dénonce la totale opacité qui règne sur ce dossier et sa gestion exige maintenant une absolue transparence. 

Guillaume Dalmard précise : « Nous demandons le lancement d’une enquête parlementaire afin de mettre à jour les raisons de ce fiasco et les éventuelles responsabilités des différents acteurs de ce dossier. Nous avons déjà le soutien de plusieurs parlementaires en ce sens. Nous appelons également les élus locaux, les syndicats et organisations et professionnelles, ainsi que les autres associations à se mobiliser pour exiger des réponses claires et des engagements fermes de la part de l’État et de la DGAC sur la rénovation de l’aéroport de Nantes, qui devient un enjeu majeur pour l’attractivité et la compétitivité du Grand Ouest. » L’association Des Ailes Pour L’Ouest reste plus que jamais déterminée à défendre les intérêts des citoyens, des voyageurs et des professionnels dans le Grand Ouest, et à promouvoir un développement aérien durable, responsable, au service des territoires et des populations.

Laisser un commentaire